Jean Baptiste Narcisse GALLOIS et Marie Eléonore CUREAU, mes ancêtres disparus. 3/3

Petit résumé des deux derniers épisodes: en juin 2019, je partais à la recherche du décès de Jean Baptiste Narcisse GALLOIS et de Marie Eléonore CUREAU, mes ancêtres à la 8ème génération. Après avoir perdu leur trace en 1856 lors du dernier recensement du Mesnil-Aubry (95), je me suis intéressée, comme dans une enquête policière, à leurs enfants et à leur parcours. Même si cela n’a rien donné de concret (pas d’acte de décès retrouvé), j’ai tout de même pris note du déplacement de la famille dans l’Est Parisien et plus précisément en Seine-Saint-Denis (anciennement dans le département de la Seine). Malgré tout, mes recherches ne payaient toujours pas et je m’épuisais également à creuser (j’avoue avoir baissé les bras devant les recensements de la ville de Saint-Denis!). Et après tout, peut-être ont-ils été assassinés et leur corps jamais retrouvé? Ou peut-être est-ce un suicide collectif avec leur fils Pierre Narcisse, lui aussi disparu ? Tous les scénarios – même les plus sordides – pouvant expliquer leur évaporation et leur disparitions étaient alors envisageables! Et je préferais surtout me faire une raison, jusqu’au moment où j’ai repris mes recherches en mai 2020, soit près d’un an plus tard…

Etape 4: patience est mère de toutes les vertus !

Comme je le signalais, dans cette recherche, Jean Baptiste et Marie Eléonore ne sont pas les seuls à avoir disparus. En effet, leur fils Pierre Narcisse avec lequel ils vivaient jusqu’en 1856 (au moins), s’est lui aussi évaporé sans laissé de traces. Rien dans les villages alentours ni dans les villes plus éloignés où s’étaient mariés ses frères et soeurs: pas de mariage, pas d’enfants, pas de décès. De la même façon, rien de probant en interrogeant les différents sites de généalogie comme Geneanet ou Filae…

Mais le généalogiste le sait bien: la patience est mère de toute les vertus !

C’est donc en mai 2020, plus déterminée que jamais, que je me suis à nouveau penchée sur ce couple d’ancêtres fugueurs en reprenant le parcours de leurs enfants un par un et que j’ai enfin ouvert une nouvelle piste – et pas des moindres – en trouvant le décès de Pierre Narcisse à Pierrefitte-sur-Seine (93) en 1881 !

Ne jamais hésiter à interroger à plusieurs reprise une base de données !

En effet, c’est en interrogeant à nouveau Filae que j’ai pu retrouver l’acte de décès de Pierre Narcisse GALLOIS. Cette recherche n’avait pourtant rien donné un an auparavant, mais l’indexation s’affinant et s’enrichissant progressivement, j’avais enfin un résultat intéressant !

Saint-Denis et Pierrefitte-sur-Seine, sur les cartes de l’Etat Major (source: geoportail)

Pierrefitte-sur-Seine (93), une ville située non loin de Saint-Denis sur laquelle je n’avais pas entrepris de recherches. Pourtant, c’est là bas qu’est décédé le couple DESCHAMPS/GALLOIS, mais je ne m’y étais pas attardé. Ni une, ni deux, je vais chercher l’acte de décès en date du 22 mai 1881: Pierre Narcisse est dit célibataire et les parents sont mentionnés comment étant décédés (ce qui me donne une indication de date plus précise). Et surtout, connaissant la proximité entre ces parents et leur fils, je continue sur ma lancée en parcourant les tables décennales de la commune – sait-on jamais ! Et là bingo: je mets enfin la main sur le décès de Jean Baptiste GALLOIS et Marie Eléonore CUREAU !

  • Jean Baptiste est donc décédé le 10 janvier 1860 à Pierrefitte-sur-Seine, à l’âge de 75 ans. C’est son fils, Pierre Narcisse (qui probablement vivait avec lui au 22 rue de Paris à Pierrefitte-sur-Seine), et son gendre Louis Désiré DESCHAMPS, qui déclarent le décès.
    L’acte nous offre en prime la signature de Pierre Narcisse GALLOIS, jusque là inconnu (il n’était pas témoin aux mariages de ses frères et soeurs ni aux naissances de ses nièces et neveux).
capture-decran-2020-10-16-a-16.06.37
Acte de décès de Jean Baptiste Narcisse GALLOIS, du 10 janvier 1860 à Saint-Denis (source: AD93)
  • Marie Eléonore est quant à elle décédée 7 ans plus tard, le 28 novembre 1867, à Pierrefitte-sur-Seine (93), Avenue de Saint-Denis. A nouveau, c’est son fils Pierre Narcisse et son gendre Louis Désiré DESCHAMPS qui déclarent le décès.
capture-decran-2020-10-16-a-16.16.16
Acte de décès de Marie Eléonore CUREAU le 28 novembre 1867 à Pierrefitte-sur-Seine (source: AD93)

Moralité de cette recherche : tout vient à point à qui sait attendre !

Jean Baptiste Narcisse GALLOIS et Marie Eléonore CUREAU
2. Jean Baptiste GALLOIS
3. Jules René GALLOIS
4. Andréa Maria GALLOIS
5. Léonie SONNIEZ
6. Mon grand-père maternel
7. Maman
8. moi

Une réflexion sur “Jean Baptiste Narcisse GALLOIS et Marie Eléonore CUREAU, mes ancêtres disparus. 3/3

  1. Maman 19 octobre 2020 / 18 h 30 min

    J’ai lu avec avidité ces 3 épisodes et suis ravie que tu aies pu enfin arriver à tes fins et éclaircir ce mystère bravo

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s